Itinéraire bis Guillaume & Aurelie

Tour du Monde Amérique du Sud & Asie

[ Accueil ] [ Qui suis-je ? ] [ Mon itinéraire ] [ Livre d'or ] [ Album photos ] [ Archives ] [ Mes amis ] [
]

Philippines - 7-26 juin

Changement de « programme » et cap sur les Philippines, où nous espérons échapper à la mousson qui s’abat sur l’Asie.


Les Philippines sont un archipel de 7000 iles « découvert » par Magellan et colonisé par les espagnols pendant 400 ans avant de subir une forte influence américaine. Les philippins parlent d’ailleurs très bien anglais mais ne connaissent plus l’espagnol, si ce n’est les jours de la semaine et les chiffres, qu’ils emploient dans leur langue sans savoir qu’il s’agit de mots espagnols !


Nous arrivons à Manille que nous quittons rapidement pour filer droit vers le nord et découvrir les « fameuses » rizières en terrasses de Banaue. Leur originalité réside dans leur histoire puisque les travaux titanesques de leur construction ont été entrepris par un peuple de chasseurs-cueilleurs il y a 2 000 ans. Mais le temps est maussade, la ville sans charme, et les terrasses bien qu’impressionnantes sont parsemées de tristes maisons de béton et tôle.

 


 

Nous redescendons au sud de l’ile principale, Luzon, pour une excursion dans la journée au volcan Taal. Il se trouve au cœur d’un lac et abrite lui-même un îlot dans le lac de son cratère. C’est donc une île, sur une île, sur une île ! Le paysage est plaisant mais l’ascension difficile. Pour cause la chaleur accablante et les incessantes propositions des locaux pour nous louer un cheval. Une armée de chevaux a été assemblée pour monter au sommet les touristes asiatiques. Le spectacle fait peine à voir, deux passagers (le guide s’invitant sur la croupe) sur un minuscule cheval qu’on fait galoper langue pendante sous le soleil écrasant de midi.

 


 

Puis nous quittons Luzon pour rejoindre Palawan. Notre première étape nous conduit au centre de la terre, dans la rivière souterraine de Sabang. La rivière s’écoule dans une immense grotte sur 8km. Le site, au sein d’un espace protégé, n’est accessible qu’en barque non motorisée. Notre guide rame depuis l’arrière de l’embarcation, décryptant les formes des concrétions avec beaucoup d’humour, et présentant les différentes salles, dont la cathédrale et son plafond de 65m de haut !

 


 

Nous dormons sur place et profitons de la belle plage tranquille du village, avant de rejoindre le nord de l’île : El Nido. « Le nid » est une jolie baie dont la plage est malheureusement complètement envahie par les hôtels. La ville sert de camp de base pour découvrir la baie de Bacuit toute proche. Nous réservons donc notre tour en bateau, passage obligé pour accéder aux merveilles de la baie.  Une dure négociation et surtout beaucoup de chance nous permettent de bénéficier d’un bateau privé pour toute la journée ! Nous partons à la découverte de lagons turquoises, d’immenses grottes au creux des falaises, d’îles aux plages peuplées de cocotiers. Nous pêchons deux thons, pendant la balade, un petit le matin que nos guides nous préparent à la plancha et un plus gros qu’ils revendront.

 

 

Nous quittons ensuite Palawan pour Negros, dans l’archipel des Visayas, à bord d’un ferry qui mettra plus de 50h à effectuer la traversée. Nous apprenons dans la salle d’attente du port qu’un bateau vient de couler à l’autre bout du pays ! Nous hésitons avant de poursuivre notre route… Nous faisons escale une journée sur l’île de Cuyo, pendant que l’équipage décharge manuellement des tonnes de vivres pour les insulaires. Arrivés à bon port, il nous faudra encore prendre bus, bateau, tricycle et bac pour rejoindre notre destination : Sugar Beach.


C’est une belle plage isolée, découverte et exploitée par un couple de suisses il y a maintenant plus d’une dizaine d’année. Les propriétaires sont de véritables artistes et nous plongeons littéralement dans leurs univers. Nous resterons une semaine au cœur de ce lodge incroyable, où les objets de récup (téléphone, claviers, appareils photos..) sont détournés en douche et autres interrupteurs… La deuxième chambre que nous occupons « Nautilus » est tellement réussie qu’on a du mal à la quitter malgré la plage! Endroit parfait pour célébrer l’anniversaire de Guillaume, en compagnie d’un autre couple de parisiens bien sympathiques :)

 

 


Le soleil se lève enfin nous laissant profiter pleinement de la belle plage, et nous régalant de couchers de soleils saisissants.

 

 

 

Nous assistons à un combat de coqs dans un village alentour, dont les locaux raffolent. Ils attachent un couteau à la pâte des combattants et les poussent à s’attaquer jusqu’à ce que mort s’en suive. Pas très réjouissant à notre goût, mais un moment de vie locale authentique.

 


 

C'est marée haute le jour de notre départ et le chauffeur du bac nous indique que nous ne trouverons pas de tricycle pour nous ramener en ville, la route est inondée. Il faut donc rester sur le bac qui nous amène à la jonction avec les tricycles. Méfiants, l’expérience nous ayant démontré que les taxis et conducteurs philippins ont le mensonge facile, nous décidons de faire la route à pied. Le chemin est sec jusqu’à ce que nous arrivions au passage délicat. Nous observons les locaux s’élancer sur la route recouverte d’eau salée et nous lançons à notre tour. Pas de problème, l’eau rafraichissante nous arrive à mi-cuisse et pas une goutte sur les sacs à dos !

 

 

 

Après 3 semaines et une dizaines d’îles visitées, il nous faut maintenant reprendre l’avion pour Bangkok où nous rejoignons notre amie Cécile pour ses deux semaines de vacances en Thaïlande…


[ 13:25 ] [ 26/07/2013 ]